Nettoyage et fréquence d'entretien des produits architecturaux en acier inoxydable

L'acier inoxydable résiste « naturellement» à la corrosion. De ce fait, il n’a pas besoin d’une protection supplémentaire pour assurer la pérennité de son aspect et son fini. Un nettoyage et un entretien régulier sont cependant nécessaires afin de préserver sa finition et garantir sa résistance à la corrosion.

On peut donc dire que l'acier inoxydable ne diffère pratiquement pas des autres matériaux de construction et qu'il faut également nettoyer et entretenir régulièrement.

Pour les produits architecturaux extérieurs en acier inoxydable comme les gardes-corps et les mains-courantes, les pluies suffisent généralement pour les nettoyer efficacement et enlever les accumulations de poussières et autres dépôts, mais de façon irrégulière selon leur niveau d'exposition et leur hauteur.

Lors des nettoyages réguliers, une attention particulière devra être accordée aux zones abritées afin d'enlever les accumulations d'agents de contamination que l'on retrouve en suspension dans l'air. Il est spécialement important de le faire, lorsque les éléments architecturaux en acier inoxydable se retrouvent dans un environnement marin ou industriel, où des amas de chlorures ou de SOx présents dans l'air peuvent engendrer une corrosion localisée s'ils ne sont pas éliminés efficacement.

Pour les produits architecturaux intérieurs en acier inoxydable, les traces de doigts peuvent être un sujet de préoccupation. Il existe un large éventail de produits spéciaux pour acier inoxydable, dont un bon nombre conviennent particulièrement aux lieux publics fortement exposés (nombreux va-et-vient). Le choix, lors de la conception, d’états de surface moins sensibles aux traces de doigts peut contribuer à une diminution de la fréquence et des coûts de nettoyage du bâtiment.

Sur les finitions mates, qui sont souvent choisies pour les produits architecturaux intérieurs en acier inoxydable, des traces de doigts peuvent apparaître durant la période suivant immédiatement l'installation, mais celles-ci disparaîtront progressivement après quelques nettoyages.

Les outils de nettoyage de l'acier inoxydable

Un torchon humide ou une peau de chamois conviendra habituellement pour enlever des éléments architecturaux les salissures normales, les traces de doigts, etc.

Pour des saletés plus tenaces, des éponges de type « Scotch-Brite » donnent généralement de bons résultats. Les tampons métalliques ordinaires (laine d’acier) ou les brosses métalliques en acier sont prohibés. En plus de rayer les surfaces, ces accessoires risquent de provoquer une contamination (dépôt de particules ferreuses), qui par la suite pourrait provoquer l'apparition de taches de rouille sur l'acier inoxydable si sa surface est exposée à l’humidité.

Pour les produits polis à grain fin comme les finitions brossées 180 ect. on frottera dans le sens du polissage.

En cas d'utilisation d'eau pour le nettoyage ou le rinçage, il est conseillé de sécher la surface pour éviter les auréoles, surtout dans les zones où l'eau est très calcaire. L'emploi d'eau déminéralisée permet d’éviter l’apparition de ces auréoles sur les produits architecturaux en stainless.

Pour éviter la contamination par des particules ferreuses, il faut s’assurer que les outils utilisés n’ont pas préalablement servi à nettoyer de l’acier «ordinaire » (acier au carbone). Les matériels utilisés pour le nettoyage de l’inox devront être exclusivement réservés à cet usage.

La fréquence d'entretien de l'acier inoxydable

Pour les produits architecturaux intérieurs, la fréquence du nettoyage des éléments en acier inoxydable ne diffère guère de celle des autres matériaux. Le nettoyage devra se faire avant toute accumulation visible de saleté et de traces de doigts, afin de réduire les efforts et les coûts du nettoyage et d'éviter le risque d'abîmer l'aspect des surfaces à long terme.

Pour les produits architecturaux extérieurs, l'acier inoxydable est susceptible d'être exposé à des environnements potentiellement plus nocifs ; notamment lors de l'exposition aux environnements suivants:
• Milieu marin,
• Milieu industriel,
• Projections de sel d'épandage,
• Patine provoquée par la saleté de l'air et le trafic.

Tous ces environnements peuvent engendrer l'apparition de taches brunes sur l'acier inoxydable. Il est bon de nettoyer ces surfaces aussi fréquemment que les vitres des immeubles. Selon le degré d'exposition aux saletés et l’importance des dépôts sur les éléments architecturaux en inox, il est conseillé de procéder à un nettoyage tous les 6 à 12 mois dans tous les cas graves et tous les 3 à 6 mois en cas de fortes expositions ainsi que dans les environnements décrits précédemment.

Pour éliminer ce type de taches et saleté, on recommencera un nettoyant pour acier inoxydable contenant de l'acide phosphorique.

Les produits de nettoyage pour l'acier inoxydable

Pour effacer les traces de doigts et autres marques sur les éléments architecturaux en acier inoxydable, l'utilisation d'eau savonneuse ou d'un détergent léger est habituellement efficace et sûre.

Les produits en aérosol sont à la fois faciles à utiliser et recouvrent les surfaces d'acier inoxydable d'un film léger qui lui donne encore plus de brillance. Ces aérosols enlèvent les traces de doigts et les empêchent ensuite de réapparaître sur les surfaces. Après avoir appliqué le produit, il faut l'essuyer avec un chiffon sec.

L’acier inoxydable « poli miroir »peut être nettoyé avec les produits pour vitres à condition qu’ils soient exempts de chlorures.

Pour les taches plus tenaces, des gels de nettoyage non abrasifs se montrent efficaces et doivent également convenir pour enlever les traces d'eau et certaines colorations. Après nettoyage, il faut enlever les résidus à l'eau (de préférence déminéralisée, comme celle vendue dans le commerce pour les fers à repasser et les batteries de voitures) et sécher afin d’éliminer les coulures et les traces d'eau. Les poudres à récurer sont à éviter, car elles risquent de rayer les surfaces en inox.

Les taches de graisse et d'huile peuvent être enlevées avec des solvants, notamment du white spirit ou d'autres solvants comme l'acétone, qui ne risquent pas de corroder l'acier inoxydable. Il faut faire attention à ne pas verser directement le solvant sur la tache; il sera peut-être difficile par la suite de l’éliminer totalement. Il est conseillé d'appliquer le produit plusieurs fois à l'aide d'un chiffon doux et propre jusqu'à faire disparaître toutes les traces d'huile et/ou de graisse dissoutes.

La peinture et les graffitis seront traités avec des décapants alcalins pour peinture ou à base de solvants. Afin de ne pas griffer les surfaces en stainless, les grattoirs et couteaux sont prohibés.

Les surfaces mal entretenues peuvent être traitées avec des produits d’entretien pour surfaces chromées (par ex. les baguettes de garniture des voitures). En plus, on peut envisager d'utiliser des produits servant au polissage des peintures automobiles. Il faut cependant veiller à ce que ces produits de nettoyage ne rayent pas les surfaces finement polies.

Une autre solution consiste à employer un nettoyant pour inox contenant de l'acide phosphorique, puis à rincer à l'eau déminéralisée et à sécher. Il est conseillé de traiter de cette façon toute la surface du composant afin de lui conserver un aspect parfaitement uniforme.

Avant de commencer toute opération de nettoyage, il faut vérifier que le fournisseur a bien fourni une fiche de données de sécurité et qu’elle est bien comprise par l’opérateur. Parmi les nettoyants à ne pas utiliser sur de l'acier inoxydable, on retrouve les nettoyants à base de chlore, notamment l'acide chlorhydrique, les produits de blanchiment contenant de l’eau de javel et les produits de nettoyage pour l'argenterie.

Nous sommes présentement fermé, votre message sera répondu dès que possible.